Natural Processing Leadership

Confrontés aux bouleversements économiques des dernières années (transformation digitale, mondialisation débridée, crise énergétique…) les salariés des entreprises étaient déjà avant Covid19 dans une crise du rapport au travail et de désengagement alimenté en particulier par une nouvelle quête de sens.

La pandémie Covid19 a elle accentué le problème en plaçant en à peine 3 mois la moitié de l’humanité dans une situation inédite de perte de lien social. Confinés durant de longues semaines, les salariés ont subi des changements radicaux qui auront bousculé les croyances, les méthodes et les certitudes sur le travail.

Le « business as usual » est plus que compromis au point qu’en France, les plus grandes entreprises ont de concert appelé pour une révolution économique.

Le retour au travail est d’ores et déjà annoncé comme étant tout sauf un simple retour au modèle d’avant.

Les ajustements seront impératifs, les erreurs inévitables surtout sans effort de la part du management des organisations sur l’adaptation aux nouvelles attentes pour regagner en efficacité opérationnelle et in fine pérenniser le business.

Dans quel état d’esprit les managers vont-ils retrouvé leurs équipes ?

Dans quel état d’esprit seront-ils eux-mêmes ?

Le déconfinement confirme la tendance et tous les sondages indiquent que les salariés n’entendent pas oublier cette période forcée d’introspection. Il s’est passé quelque chose.

Un point crucial à attaquer en guise de nouvelle voie sont les processus de prise de décision managériale.

Si les exemples de réussite d’équipes surmotivées sont nombreux, il existe malheureusement beaucoup plus de cas où la démotivation des salariés conduit à des équipes désengagées créant des situations de stress (burn-out, born-out…) pour les équipes et les managers eux-mêmes.

Comprendre la nature profonde des meilleures pratiques de management d’une part et proscrire les pires approches d’autre part doit servir de base pour mieux accompagner l’immense majorité des salariés perdus entre les extrêmes (bon/mauvais) et qui subit les situations sans avoir le sentiment de pouvoir influer sur leur propre contexte de travail.